Demos Photos Contact Home News Links

   
 

 Dès son plus jeune âge, Kuriakin s'intéresse a la magie. Petit fils d'un clown boxeur, Kuriakin reste en admiration devant une affiche présentant un Magicien, de passage dans un casino de la côte Belge. Alea jacta est…


A partir de ce moment-là, Kuriakin ne cesse de s'intéresser à tout se qui concerne l'escamotage, l’illusionnisme, la magie et ses idoles Robert Houdin, Harry Houdini, Ricky Jay, et surtout le style d'un Magicien du 19ème siècle: Bosco.


Quand ses parents décident de s'expatrier vers Bruxelles, K. était loin de s'imaginer la suite des évènements.
A la suite d'une petite démonstration devant ses camarades de classe, le professeur panique en voyant le petit K. avaler des lames de rasoirs.

Les dés étaient jetés pour la deuxième fois, K. fut présenté à un professeur clown, qui à l'époque, donnait des représentations dans toutes les écoles de Bruxelles. K. fut vite pris dans la troupe avec l'accord de ses parents… il a 9 ans…

Pendant 3 ans, le petit K. "tourne" dans la plupart des écoles et salles de Bruxelles en présentant un spectacle de scène à la hauteur de son jeune âge et de ses moyens.

Vers ses 15 ans, K. se rend compte, tout naturellement, que son attrait pour la magie et le close-up est bien là comme génétiquement programmé. Des pièces, des cartes,… il ne fallait pas grand-chose pour satisfaire sa soif d’apprendre…

En 1995, il rentre dans les "Vice Barons" ; une formation de surf instrumental, internationalement connu (musique de films) et sous le nom de scène "Bongo fighting S" , il tourne un peu partout en Europe avec ses compagnons Paul Norton, Chris Altree, Ricky Ventura, et Vince Vincent, pendant 5 années consécutives.

En 1998, il rentre comme percussionniste sous le même nom dans les "Supersonics", groupe Bruxellois et donne de nombreux concert partout en Europe.

En 1999, Kuriakin a une révélation en voyant un magicien spécialisé avec une particularité rare : il n'a plus qu'une seule main !

En 2000, Kuriakin rencontre un performer-freak, et son assistante Arkel. Ceux-ci lui proposent de réaliser des effets spéciaux pour leur performances : explosions, magie du feu et mise en scène.
Le trio se fait fort remarquer à Bruxelles et à Paris.

Petit à petit Kuriakin monte son propre spectacle-performance vu son attrait pour les « sideshows » et Art Forains de la fin du 19ème Siècle et reprend l’étude de son Art : la Magie

En 2000 toujours, Kuriakin rencontre un artiste hors du commun qui tient une galerie restaurant fantastique dans le centre ville de Bruxelles. Vu son attrait pour l'étrange, K lui propose son spectacle et de faire de la magie bizarre ainsi que divers effets afin d'animer et de divertir les clients. Il y restera plus de deux ans…..

Dès lors, Kuriakin reprit du poil de la bête et se remit au travail en mélangeant différentes disciplines; faisant de lui un magicien "freak" vraiment hors du commun.

Kuriakin a déjà donné de nombreuses représentations et travaille pour plusieurs organisations depuis 2000.

Ses effets spéciaux sont fort remarqués ainsi que sa "magie physique" et "close-up bizarre", sans parler de ses performances en tant que "freak" !

Kuriakin a déjà été sollicité par différentes sociétés ainsi que par des particuliers et a fait plusieurs passages télévision très remarqués: il offre un spectacle hors du commun !

A suivre…